VIRUS et MICROBES

Nom très commun

 

Nous avons en France une vision très Pasteurienne des microbes et des virus : ils sont autour de nous, ils sont en nous, ce sont des êtres mauvais. Le pire, pendant la crise du coronavirus, c'est l'accusation d'être un potentiel "porteur sain" : le virus est en moi, je n'en sais rien car la forme est asymptomatique, et je peux le transmettre à l'autre, et nuire à sa santé. L'enfer n'est pas seulement l'autre, c'est nous-même !

Cette vision, remise en cause dès le départ par Béchamp (1816-1908), scientifique contemporain de Pasteur, me dérange. Elle ne me paraît pas "juste" car pas "naturelle". Je crois au contraire à l'idée d'une "cohabitation" entre les êtres vivants. Je n'ai nullement l'intention d'être malade, et de laisser se développer en moi les "méchants" virus, j'essaie juste d'entretenir mon "terrain immunitaire" de la meilleure façon possible, afin de lutter si nécessaire. 

La revue scientifique Espèces n°37 (septembre 2020) traite du monde fascinant (et non effrayant) des virus. L'on sait depuis peu l'importance de notre microbiote : notre corps aurait 10 puissance 14 bactéries (= 100 000 milliards !). A cela il faut ajouter notre virome (l'ensemble des virus présents à la surface et dans notre corps), soit 10 puissance 15 virus (= 1 million de milliards!). Sur les 50000 espèces virales connues, seuls 130 environs sont pathogènes. Les virus sont donc objectivement nos meilleurs amis : ils sont indispensables à notre vie. La plupart sont bactériophages (ils tuent les mauvaises bactéries) et constituent nos antibiotiques naturels. Certains virus aident à la fusion cellulaire (étape essentielle lors de la fécondation et du développement du placenta). D'autres virus aident au fonctionnement du cerveau, à la capacité digestive de la salive... 

Page 46 : "On estime que chaque humain porte 8 à 10 virus pathogènes latents de façon plus ou moins asymptomatique...". J'en conclus que nous sommes tous des porteurs sains et qu'il ne faut pas s'en inquiéter, que l'idée d'éradiquer tous les virus est absurde et impossible à réaliser, et qu'il vaut mieux se soucier de son hygiène : par exemple réduire les polluants (tabac, pesticides...) ou écouter son corps (sommeil, gestion du stress, pratiquer la pensée positive, méditation, sport...).

sartre.jpg

Porteur sain :

l'enfer... c'est nous-mêmes !

espèces37.jpg