ANTIVACCIN

Inconnu du Petit Robert et du Grand Larousse.

Prochainement remplacé par le mot ANTIVAX dans le dictionnaire de Novlangue des éditions Big Brother

 

Tentons sérieusement de définir ce néologisme médiatico-étatique. Le préfixe ANTI veut dire contre. J'ai, par le passé, participé à une manif d’ANTInucléaires. Ce sont des gens sympas, qui veulent qu’on arrête le nucléaire, c’est-à-dire que TOUT LE MONDE arrête le nucléaire. Parce qu’on ne peut pas arrêter le nucléaire juste pour sa maison…Parmi les ANTInucléaires, il y avait quelques ANTIcléricaux, pas mal d’ANTIcolonialistes, et un paquet d’ANTIconformistes ! Les ANTIs rêvent que tout le monde adopte leur vision d’un monde meilleur. Un bon coup de gaz ANTIfongique dans la manif, et le problème était réglé… Donc j’en conclus que les “ANTIvaccins” sont des personnes qui seraient opposés à TOUS les vaccins, pour eux-même comme pour les autres, qu’ils veulent les interdire.

Quand je consulte les sites internet d'ALIS et de la LNPLV, je ne vois aucune demande d’interdiction des vaccins. Leurs buts sont d’informer et d’abroger la loi sur l’obligation vaccinale, pas d’interdire les vaccins en France ! Les “antivaccins” que je fréquente sont en réalité des militants “pro libre choix” : que chacun puisse choisir librement, après information, en son âme et conscience.

On sait que les mots ont leur importance dans le domaine de la communication. Chomsky s’en fait une spécialité : analyser les médias et révéler leurs procédés rhétoriques. Le mot “ANTIvaccin” porte intrinsèquement un triple problème : tout d’abord le préfixe est négatif. En outre, il trahit la réalité : les “antivaccins” ne sont pas contre, mais POUR le libre choix. Enfin, le mot caricature un groupe de citoyens dont je fais partie, et permet des stratégies d’évitements : plutôt que de répondre aux arguments sérieux des “pro libre choix”, on bottera en touche, puisque les “antis” ne sont pas dignes d’être pris au sérieux. Pourquoi discuter avec des “anti” ? Ils sont forcément obtus, ils refusent la science, ils sont dangereux, ils font peur, etc.

 

4 rock.jpg