ANTIVACCIN

Le terme "antivaccin" est un néologisme médiatico-étatique qui n'existe dans aucun dictionnaire. Si tout le monde aura compris que le préfixe ANTI veut dire contre, chacun a sa propre représentation de qui est un "antivax", et c'est bien là le problème, enfin... l'un des problèmes !

Un ANTI nucléaire est forcément contre l'énergie d'origine nucléaire, et sa position s'impose à tous. Il en va de même a priori pour un ANTI OGM, qui est contre les OGM, mais pas seulement pour sa consommation personnelle, il souhaite interdire tout OGM dans les champs, parce que les pollinisateurs n'ont pas de frontière et que l'ANTI OGM sera forcément affecté d'une manière ou d'une autre. Que dire des ANTI cléricaux, des ANTI colonialistes ou des ANTI racistes ? La liste est longue... Les ANTI rêvent d'un monde meilleur, et souhaitent l'imposer aux autres. Lorsque les médias utilisent l'étiquette ANTIvax, désignent-ils alors une catégorie de citoyens qui souhaitent interdire les vaccins, comme tout ANTI qui se respecte ? C'est en tout cas une représentation logique que le lecteur ou l'auditeur peut se construire.

Mais cette représentation est-elle juste ? Passons-là à la loupe. Quand je consulte les sites internet d'ALIS et de la LNPLV, je ne vois aucune demande d’interdiction des vaccins. Leurs buts sont d’informer et d’abroger la loi sur l’obligation vaccinale, pas d’interdire les vaccins en France ! Les “antivaccins” que je fréquente sont en réalité des militants “pro libre choix” : que chacun puisse choisir librement, après information, en son âme et conscience.

Pour avancer, acceptons à minima l'idée que l'ANTIvax est opposé aux vaccins. Le 2ème problème de cette étiquette, c'est la catégorisation : une étiquette qui désigne un ensemble disparate. N'y avait-il pas une large diversité de positionnements parmi les "ANTIvax" qui défilaient par centaines de milliers l'été 2021 ?

  • Opposé juste au passe sanitaire mais vacciné ?

  • Opposé plus généralement à une société du contrôle permanent ?

  • Opposé à l'obligation vaccinale pour les soignants ?

  • Opposé juste à l'injection expérimentale "anticovid" de Pfizer ? Pour soi ? Pour tout le monde (donc l'interdire) ?

  • Opposé à quelques vaccins pour sa famille ? Pour tout le monde (donc les interdire ?)

  • Opposé à tous les vaccins ? Juste pour sa famille ? Pour tout le monde (donc les interdire) ? 

Cette même étiquette englobe des avis différents, donc des arguments différents. Mais est-on prêt à écouter tous les avis?

Enfin, l'étiquette "ANTI vaccin" qui caricature, et qui englobe des personnes aux avis différents, est cependant bien pratique pour certains politiques et médias, car elle permet une stratégie d'évitements. Plutôt que de répondre aux arguments sérieux des “pro libre choix”, on bottera en touche, puisque les “antis” ne sont pas dignes d’être pris au sérieux. Ne sont-ils pas extrêmes ? Pourquoi discuter avec des “anti” qui sont forcément obtus, qui refusent la science, qui sont dangereux, qui font peur, etc.

Traitons-les d'Amishs! (qui connait vraiment cette communauté ?). Le président Macron a clairement franchit la ligne rouge en retirant la "citoyenneté" aux millions de français qui ont refusé l'injection Pfizer (dans un interview donné au Parisien le 4 janvier 2022). Personne n'oubliera sa fameuse phrase : "Je veux les emmerder". 

 

On sait que les mots ont leur importance dans le domaine de la communication. Chomsky s’en fait une spécialité : analyser les médias et révéler leurs procédés rhétoriques. Lorsque les médias ou les politiques utilisent le terme "antivax", ils fabriquent nos représentations, qui sont à mon sens erronées. Petite disgression : moi-même, je tombe dans ce piège du mot qui enferme la pensée, puisque j'utilise parfois l'expression "vaccin ANTIcovid", qui n'a rien d'anti puisque l'injection n'empêche ni de contracter ni de transmettre le covid. "Les" covid, devrais-je dire, puisqu'au gré des vagues épidémiques, le virus initial a tellement muté qu'il n'est plus du tout le même, ce qui pose des problèmes d'adaptabilité du "vaccin", au même titre que les vaccins "ANTIgrippe") qui doivent se renouveler chaque année.  

 

anti3.jpg
anti2.jpg
courrier international.jpg
society 117 du 17 au 30 octovre 2019.jpg